La reine Elizabeth accueillera le président Joe Biden et la première dame Jill Biden au château de Windsor

Le président Joe Biden et la première dame Jill Biden prévoient un voyage à travers l'étang. Jeudi, la reine Elizabeth II a annoncé via le palais de Buckingham qu'elle accueillerait le président Joe Biden et la première dame Jill Biden au château de Windsor le 13 juin.



Cette visite sera le Bidens' première visite en personne à la reine d'Angleterre depuis le début de la présidence de Biden en janvier dernier. C'est presque une tradition pour la reine d'accueillir des présidents américains, et elle a accueilli de nombreux présidents au cours de ses 70 années sur le trône, qui incluent même l'ancien président Donal Trump et l'ancienne première dame Melania Trump.

La reine Elizabeth, Joe et Jill BidenReine Elizabeth, Joe et Jill Biden Reine Elizabeth, Joe et Jill Biden | Crédit : Toby Melville/WPA Pool/Getty Images, Gary Gershoff/WireImage

CONNEXES: Joe Biden a publié la première proclamation présidentielle le jour de la visibilité trans



De retour sous la présidence de Barack Obama, lui et l'ancienne Première Dame Michelle Obama se sont également rendus au château de Windsor. L'ancien président a récemment partagé un moment émouvant qu'il a eu avec le défunt mari de la reine, le prince Philip, lors d'une visite à Windsor.

Jack Schlossberg



'La reine et le prince Philip nous ont immédiatement mis à l'aise avec leur grâce et leur générosité, transformant une cérémonie en quelque chose de beaucoup plus naturel, voire confortable', a écrit Obama à Instagram à côté d'une photo d'eux quatre. «Le prince Philip en particulier était gentil et chaleureux, avec un esprit vif et une bonne humeur sans faille. C'était notre première présentation à l'homme derrière le titre, et dans les années qui ont suivi, notre admiration pour lui n'a fait que grandir. Il nous manquera terriblement.'

Les Bidens sont également proches du petit-fils de la reine, le prince Harry, qu'ils ont rencontré grâce à la charité de Harry, même aux Jeux Invictus pour les athlètes vétérans blessés.